• Retour à l'accueil'
  • Actualité
  • CRPF de Bourgogne
  • Réunions forestières
  • Documentation
  • Annuaire forestier
  • Annonces foncières
  • Contact

Actualités

Quelles sylvicultures appliquer au douglas ?

Mis en ligne le 30 novembre 2015

La réunion animée par Bruno Borde (ingénieur départemental) et Louis-Adrien Lagneau (technicien forestier) et financée par le FEADER a réuni 42 personnes dans deux propriétés forestières privées sur les communes d’Antully et Saint Firmin (Saône-et-Loire). La visite de plusieurs parcelles a permis aux participants, propriétaires et professionnels, de découvrir et d’échanger sur les différentes possibilités de sylvicultures à appliquer au Douglas.

 

La première partie de l’après-midi a été consacrée à la sylviculture régulière « classique ». Itinéraire de gestion (rotation des éclaircies), production et dimensions d’exploitabilité ont été illustrés dans un peuplement adulte arrivant à maturité. La problématique du reboisement, qui plus est dans le contexte particulier du Plateau de l’Autunois (sols engorgés sensibles au tassement), a été présentée grâce à une jeune plantation âgée de 4 ans. Ce peuplement avait bénéficié de la même préparation récemment réalisée dans la parcelle voisine : andainage, dessouchage au croque-souche et création/recalibrage de fossés. Les participants ont pu connaitre les différents travaux, les types de plants et de provenances de Douglas ainsi que les coûts.

 

La réunion s’est poursuivie dans une forêt voisine où le propriétaire a renouvelé l’un de ces peuplements par la voie naturelle. Une coupe d’ensemencement et une coupe secondaire ont été nécessaires pour aboutir à une régénération très satisfaisante. Les nombreux semis font l’objet d’opérations de dégagement/dépressage afin de mettre les Douglas à distance et les affranchir de la végétation concurrente.

Le propriétaire de cette forêt à fait le choix de diversifier les itinéraires de gestion de ces peuplements. Un peuplement irrégulier, faisant notamment l’objet d’un suivi par le CRPF depuis plusieurs années, a pu être visité à la grande satisfaction des personnes présentes. En effet, le gestionnaire applique cette sylviculture au Douglas sur la base de son expérience en futaie jardinée dans le Jura. Les arbres élagués de meilleure qualité sont conservés et les éclaircies sont faites à leur profit, avec pour conséquence l’installation progressive d’une régénération naturelle en sous-étage.

 

C’est la nuit qui a mis fin aux discussions que nous espérons avoir été riches en enseignements afin de permettre aux propriétaires de choisir en toute connaissance de cause comment gérer leurs Douglas.


Autres actualités

Mis en ligne le 13 avril 2016
la gestion des peuplements issus de taillis-sous-futaie
Le compte-rendu de la journée est en ligne. Pour le consulter, cliquer ici   ...

Consulter les archives




ACCÈS AU TEXTE COMPLET

Pour accéder au texte complet d'un article et aux liens, cliquez sur le titre en rouge-brun !