• Retour à l'accueil'
  • Actualité
  • CRPF de Bourgogne
  • Réunions forestières
  • Documentation
  • Annuaire forestier
  • Annonces foncières
  • Contact

La transformation

112 scieries emploient près de 1400 salariés , la deuxième transformation du bois en Bourgogne est diversifiée : fabrication de panneaux, emballages bois, meubles, et sièges mais aussi parquets et tonnellerie...
On estime à 6 000 le nombre d'emplois salariés en seconde transformation.

La Côte d'Or accueille 48 scieries et 2 unités de déroulage de hêtre dont une bonne partie située dans le nord du département. Le Val de Saône a développé une activité tournée vers le peuplier et les côtes calcaires, vers la tonnellerie.

La Nièvre comporte quelques grosses unités dont la deuxième scierie française de résineux qui absorbe 360 000 m3/an de douglas et épicéa et des entreprises de tout premier plan pour la transformation du chêne, fabrications de merrains ou de parquets.
Des usines de charpente, des tonnelleries, des unités de fabrication de palettes et des entreprises de construction en bois réputées créent de la richesse dans le département.

En Saône et Loire, les unités de transformation du chêne, historiquement bien implantées fournissent des produits traditionnels : tonneaux, parquets, chaises... et innovants : charpentes lamellées, bois massif reconstitué.
55 entreprises de première transformation dont 2 usines de fabrication de panneaux et 700 entreprises de seconde transformation sont dispersées sur le territoire.

15 scieries traitant près de 50 000 m3 de bois par an dont 80% de feuillus, une usine de fabrication de panneaux, une unité de fabrication de poteaux et 300 entreprises de seconde transformation sont implantées dans le département de l'Yonne