• Retour à l'accueil'
  • Actualité
  • CRPF de Bourgogne
  • Réunions forestières
  • Documentation
  • Annuaire forestier
  • Annonces foncières
  • Contact

Eaux et Forêts

Les Bourguignons consomment environ 300 millions de m3 d'eau chaque année soit 1% des précipitations. La réduction des pollutions aquatiques est un enjeu majeur du siècle. Les analyses des eaux indiquent les teneurs en polluants et les évolutions constatées : les teneurs en matières organiques et oxydables et en matières azotées sont peu élevées et stables,

• les teneurs en matières phosphorées qui étaient élevées, diminuent,

• la qualité biologique des cours d'eau s'améliore,

• la teneur en nitrate des cours d'eau n'est bonne que dans le Morvan et le Charolais à l'amont des cours d'eau (Yonne, Cure, Cousin, Arroux, Bourbince) ; elle est moyenne ou mauvaise partout ailleurs du fait des contaminations agricoles. Les eaux souterraines ont des teneurs en nitrate encore supérieures,

• les micropolluants, toxiques à faible dose, sont présents partout en Bourgogne : arsenic, cuivre, nickel, plomb, fluor, pesticides, hydrocarbures...

La forêt privée est un partenaire important dans la gestion de l'eau des territoires bourguignons :

• utilisation très faible d'intrants dans les itinéraires techniques de sylviculture en forêt privée ; la teneur moyenne en nitrates des eaux issues d'un massif forestier est de 2mg/l, contre 19 pour les prés de fauche, 62 pour les orges d'hiver, 120 pour le colza et 126 pour le maïs (ONF, 1999),

• régulation des eaux des bassins versants : le couvert forestier réduit les écoulements de surface, infi ltre les eaux en profondeur et recharge les nappes phréatiques. La forêt augmente légèrement les précipitations, mais augmente aussi l'interception et l'évapotranspiration,

• le système racinaire des arbres en forêt comme en alignement, bosquet et arbres isolés absorbe directement de nombreux éléments polluants : nitrates, phosphates,...

• les forêts protègent les sources et les captages d'eau potable en faisant obstacle aux polluants et en purifiant les eaux d'infiltration et des nappes phréatiques des périmètres protégés,

• les bandes boisées le long des cours d'eau (ripisylves) protègent les cours d'eau du ruissellement et captent les matières polluantes.Ils influent fortement sur la qualité piscicole de l'eau.